Table ronde du 25 novembre 2017, en Sorbonne

Samedi 25 novembre 2017

Christianismes autochtones. Rituel, conversion, subversion

Organisation : Andrea-Luz Gutierrez-Choquevilca

École Pratique des Hautes Études

17, rue de la Sorbonne, Escalier E, 1er étage, salle D059

École Pratique des Hautes Etudes – Sorbonne

Section des Sciences Religieuses

Cette table ronde vise à ouvrir une réflexion comparatiste sur le renouveau du christianisme, les pratiques d’évangélisation et la conversion des peuples autochtones en Polynésie (Maohi), en Amérique indienne (Amazonie, Andes) et en Asie du sud-est (Viet Nam). Si l’activité missionnaire (protestante ou catholique) s’est initiée par la traduction et l’interprétation des concepts chrétiens dans les langues autochtones, elle a aussi engendré, avec l’essor des églises chrétiennes, des formes rituelles inédites et de nouveaux dispositifs de croyances, transformant en profondeur l’organisation sociale et politique des peuples évangélisés. Les études classiques consacrées à ces questions mettent l’accent sur les conflits possibles entre cosmologies chrétiennes et indigènes, comme le rappellent les célèbres procès d’extirpation d’idolâtrie en Amérique, ou au contraire sur la continuité des formes de réappropriations indigènes du christianisme.

On s’interrogera aujourd’hui sur les moyens concrets – performances rituelles, innovations linguistiques, pouvoir de subversion des images ou des gestes- ayant permis aux christianismes autochtones de se stabiliser dans le temps et de se propager dans l’espace.

Qui sont au juste ces prédicateurs et traducteurs indigènes? Quelles logiques historiques président à la diffusion de ces nouveaux mouvements religieux et comment coexistent-ils avec des systèmes plus anciens? À quelles stratégies de traduction et à quelles performances rituelles les cultes chrétiens ont-ils donné naissance ? Dans quelle mesure l’exercice d’un pouvoir de subversion dans les traditions autochtones  n’est-il pas coextensif à l’entreprise d’évangélisation ? Historiens des religions et anthropologues explorent les transformations du christianisme, sa diffusion, et les pratiques subversives ou innovantes accompagnant la conquête des âmes en Polynésie, en Amérique indienne et en Asie du sud-est.

 

Programme

14h00           Un aperçu du protestantisme évangélique vietnamien par l’histoire connectée, Pascal Bourdeaux (EPHE, GSRL). Chrétiens évangéliques d’Asie du Sud-Est. Expériences locales d’une ferveur conquérante, PUF Rennes, P. Bourdeaux et J. Jammes dir. 2016).

14h30           Considérations sur les mouvements évangéliques amérindiens au Brésil (Baniwa) et au Pérou (Shipibo). Elise Capredon (Mondes Américains, CRBC)

15h00           Christianisme et culture en Polynésie française : l’église
protestante Mā’ohi. Gwendoline Malogne-Fer (GSRL, CNRS) 

15h30           Paroles divines, voix des esprits : subversions des formes rituelles du christianisme amérindien et enjeux de la traduction (Quechua). Andrea-Luz Gutierrez-Choquevilca (EPHE, LAS)

16h              Discussion Yannick Fer (CNRS, GSRL), Vincent Hirtzel (CNRS,

LESC-EREA), Sylvie Pedron Colombani (Université Paris Ouest Nanterre, EREA),

 

Avec la participation de : Thomas Brignon (ENS, Lyon 2), Mickael Brohan (EREA), Esteban Arias (EHESS, LAS), Renée Koch-Piettre (EPHE), Jean-Daniel Dubois (EPHE), Ioanna Rapti (EPHE), Maria Grazia Masetti-Rouault (EPHE), Suzana Andrade (Pontificia Universidad Católica del Ecuador), André Iteanu (EPHE),.

 

La table ronde sera suivie d’un verre de l’amitié !

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.